Image default

LE « DORDOGNINHO »


Hier soir, pour le compte de la deuxième journée de National 2, le Bergerac Périgord Football Club se déplaçait chez son voisin du Tréllisac Football Club. Un derby particulier, dès l’entame du championnat.

UN DERBY RAPIDEMENT LANCÉ !

Il ne fallait pas arriver en retard hier soir au Stade Firmin Daudou … ou plutôt sur le LIVE YOUTUBE du « BPFC TV« . Pour ce derby de la Dordogne, les directives étaient claires : aucun spectateurs présents au sein de l’enceinte Tréllisacoise.

Dès la 3ème minute de jeu, Koren KERKOUR déborde sur son côté droit, crochète un défenseur et enroule une frappe du pied gauche qui vient tromper le portier du TFC. (0-1 / 3′)
Les hommes de David VIGNES prennent donc les choses en main dès le début de cette première période dans un silence assourdissant. Les joueurs essaient de réagir par le biais de frappes lointaines, sans pour autant inquiéter Pierre LABORDE.

Koren KERKOUR, encore lui, fait la différence grâce à sa vitesse et est taclé violemment dans le camps du TFC : il reste au sol. Après quelques secondes de battement, le changement est annoncé. Samir BAKIR est appelé par le banc Bergeracois pour entrer en jeu. C’est un coup dur pour l’équipe visiteuse! (26′)
Vite entré dans son match, l’attaquant du #BPFC se fait remarquer devant le but, et par un magnifique jeu à trois sert Adama DIAKITE qui trouve le poteau. (29′)

Après cela, rien à se mettre sous la dent jusqu’à la mi-temps.

REBELOTE EN DEUXIEME PÉRIODE

Revenus sur le terrain avec de biens meilleures intentions, les Tréllisacois égalisent rapidement, dans un flou total, en ce début de seconde période. En effet, Antoine LETIEVANT reste au sol après avoir ressenti une gêne musculaire. Pierre LUCIEN fait alors son entrée en jeu sur l’arrêt de jeu suivant. S’en suit un corner défensif où le #BPFC, encore sous le choc d’avoir perdu son défenseur central, n’est pas concentré et prend ce but de Rudy Gerard. (1-1 / 47′)

Après ce fait de jeu, le rythme du match redescend petit à petit. Le jeu est haché ! Adama DIAKITE, auteur d’une très bonne performance hier soir, essaie de se faufiler sur son côté gauche. Il subit à plusieurs reprises des fautes de la part des défenseur Tréllisacois qui voit en lui le « joueur à abattre« ! (53′, 55′, 59′)

A trente minutes de la fin du match, le jeu s’anime enfin. Freddy COLOMBO, aux avant postes sur ce coup franc d’Hicham M’LAAB, envoie une frappe puissante en direction du but du TFC : c’est dévié au dernier moment par un défenseur. (60′)

Il faut patienter encore 8 minutes pour voir une seconde frappe surpuissante du côté du #BPFC, avec Hicham M’LAAB qui met à contribution le portier du TFC. Le corner est joué intelligemment par ce même protagoniste, qui sert sur un plateau Paul MAISONNEUVE aux 20 mètres. Sa frappe passe juste au dessus de la cage. Une magnifique combinaison, sûrement travaillée à l’entraînement, qui aurait eu le mérite de finir au fond des filets ! (68′)

UN DERNIER 1/4 D’HEURE À SENS UNIQUE

Le jeu est débridé et les Tréllisacois sont nettement en dedans. Cela fait les affaires du #BPFC qui monopolise le ballon et envahit le camp adverse.
Le ballon navigue entre nos arrières gardes FACHAN-COLOMBO-SYLLA, en attendant le bon appel des milieux de terrains. Les hommes de David VIGNES sont patients et gardent la maitrise du match.

Les dix dernières minutes sont folles. Le ballon va d’un but à l’autre. La fatigue commence à se faire ressentir des deux côtés. (80′)
Paul MAISONNEUVE laisse sa place au jeune Walid KOUTAR pour les cinq dernières minutes. Le coach Bergeracois veut densifier son milieu de terrain et apporter du sang neuf. (83′)

Malheureusement, le #BPFC ne parvient pas à percer la muraille du TFC. Regroupés à 10 derrière, le TFC joue clairement le match nul à domicile. Pas du goût des Bergeracois qui ne s’avouent pas vaincus pour autant.

Le temps additionnel est annoncé et Hicham M’LAAB prend la décision de frapper ce dernier coup franc dangereux aux abords de la surface. Excentré côté gauche, il envoie un magnifique ballon dans la surface adverse. Tout le monde retient son souffle… mais côté #BPFC personne ne coupe cet ultime ballon. Sortie de but (90+’)

UN POINT DE GAGNÉ ?

FIN DU MATCH 1-1

Les Bergeracois, nettement au dessus dans le dernier 1/4 d’heure, reviennent de Tréllisac avec (seulement) 1 point. Il est bon de ne pas perdre, mais hier soir, sur la pelouse du voisin du TFC, les joueurs de David VIGNES méritaient mieux.


J.C.